logo Annonay Agglo

11 NOVEMBRE : EN MEMOIRE des ENFANTS DE VANOSC MORTS en 1915

Cérémonie émouvante et expo du comité de commémoration.
Publié le samedi 14 novembre 2015 par Mairie

Une belle assistance était présente pour la commémoration de ce 11 novembre 2015. Après la lecture des messages officiels, le parcours des 22 vanoscois décédés en 1915 a été évoqué. Cet hommage a été possible grâce aux travaux du comité de commémoration.

Les enfants de l’école publique R.Aubrac et ceux de l’école privée St Joseph lurent des poèmes émouvants et de circonstance.

"La Marseillaise" ainsi que l’Hymne européen, interprétés magistralement par l’harmonie Ste Cécile clôturèrent cette cérémonie à l’issue de laquelle le public put se rendre à l’annexe municipale pour le verre de l’amitié et pour découvrir la 2ème exposition sur ce terrible conflit.

(Merci à Freddy pour les photos)

JPEG - 205.8 ko
Un bel hommage
JPEG - 229.7 ko
Les élèves des deux écoles du village et leurs enseignantes
JPEG - 390.1 ko
JPEG - 428.1 ko
JPEG - 422.8 ko
JPEG - 412.5 ko
JPEG - 305.1 ko
JPEG - 292 ko

L’EXPOSITION

Cette 2ème exposition retrace le parcours des 22 vanoscois disparus en 1915 et à 18 autres mobilisés de l’époque.
Un texte général rappelle les principaux événements qui ont caractérisé 1915. Des arbres généalogiques permettent de situer les soldats dans leurs familles.
Le parcours de chacun d’entre eux est synthétisé et illustré quand cela est possible de photos.

La cérémonie de remise de Légion d’honneur à Paul Clémençon a fait l’objet de nombreux clichés de qualité d’André Broutechoux, du Dauphiné Libéré... Une forte participation de la population, petits et grands étaient venus assister à cette reconnaissance méritée. Beaucoup de vanoscois reconnaîtront leurs amis ou leurs proches.

Rappelons que l’EXPO est ouverte les après-midi de 14h à 17h30 jusqu’à dimanche inclus. Par ailleurs elle sera également ouverte après la messe de ce dimanche. Entrée libre

La mairie remercie bien vivement les élèves du village et leurs enseignantes, les membres de la FNACA, les pompiers, les musiciens de la Ste Cécile et la population présente à cette cérémonie.

Lus par les élèves :

Le clairon sonne au loin, forçant les fatigues.

Ses regards morts sur des visages meurtris

Se lèvent, affirmant le doute, l’incompris.

Des larmes s’écoulent rompant l’immense digue.

C’est un soleil et non le temps d’une boucherie

Qui, ce jour, se lève. Des ombres s’avancent,

Le long des tranchées de la désespérance.

De la terre, s’ouvrent des bouches noires de carie.

Le clairon balaye les frontières de mort.

Des cris et des rires venant de l’ennemi,

Se mêlent aux joies de tous nos soldats amis.

Oubliée la haine, le désespoir et les torts.

Des tranchées sortent des hommes vivant sous terre,

Les uniformes invisibles, ils regardent le ciel.

Le clairon sonne la fin des combats. Si fier.

Redonnant la vie, face au monde fou et cruel !

Les hommes titubent. L’officier devient le frère.

Les larmes écoulant le trop plein de haine,

Les rancunes, les frères morts laissés en terre.

La guerre est finie. La paix entre en scène.

Ils reviendront dans leurs foyers ces gueules cassées.

Ces soldats d’une guerre civile. La grande guerre !

Guerre ou l’Europe entière s’est suicidée

Apportant un siècle de lutte et de misère.

Le clairon sonne la fin des combats, la paix !

L’avenir porte un nom. L’espoir d’une autre vie !

Une vie qui retrouve un prix. Souvent oublié !

Ce jour à un autre goût. La guerre est finie.

Gérard Brazon

Souvenir Français de Puteaux.

Credo de la paix

Je suis coupable de guerre
quand j’exerce orgueilleusement mon intelligence
au détriment de mes frères humains.

Je suis coupable de guerre
quand je déforme les opinions des autres
lorsqu’elles diffèrent des miennes.

Je suis coupable de guerre
quand je ne tiens pas compte
des droits et des possessions des autres.

Je suis coupable de guerre
quand je convoite
ce qu’un autre a honnêtement acquis.

Je suis coupable de guerre
quand je cherche à maintenir la supériorité de ma position
en privant les autres de leurs opportunités d’avancement.

Je suis coupable de guerre
si je m’imagine que ma famille
et moi-même devons être privilégiés.

Je suis coupable de guerre
si je crois qu’un héritage me donne le droit
de monopoliser les ressources de la nature.

Je suis coupable de guerre
quand je crois que les autres
doivent penser et vivre comme je le fais.

Je suis coupable de guerre
quand je fais dépendre le succès dans la vie,
de la force, de la réputation et de la richesse.

Je suis coupable de guerre
quand je pense que la conscience des gens
devrait être soumise par la force plutôt que suivre la raison.

Je suis coupable de guerre
quand je crois que le Dieu que je conçois
est celui que les autres doivent admettre.

Je suis coupable de guerre
quand je pense que le pays qui a vu naître quelqu’un
doit nécessairement être le lieu où il doit passer sa vie.

Ralph Maxwell Lewis

JPEG - 383.2 ko
JPEG - 275.6 ko
JPEG - 304.9 ko
JPEG - 254.6 ko
JPEG - 312.7 ko
Lucienne Boudras et une partie de sa famille devant les panneaux consacrés à Paul Clémençon. Moment d’émotion.
JPEG - 62.8 ko
JPEG - 376.8 ko
JPEG - 346 ko
JPEG - 332.9 ko

faire une remarque sur le contenu de cette page

 
Haut de page | Accueil | WebmasterPlan du site | Espace privé | Informations légales | Aide | Annonay Rhône Agglo |

    

Mairie de Vanosc - Place du Souvenir - 07690 Vanosc
Tél. : 04 75 34 62 93 - Fax : 04 75 34 71 79

     RSSVanosc