logo Annonay Agglo

19 MARS INTERCOMMUNAL à VANOSC

Les anciens combattants de la Vocance se souviennent ensemble.
Publié le jeudi 22 mars 2018 par Mairie

Ce lundi les anciens combattants de la Vocance se sont retrouvés à Vanosc pour commémorer le 19 mars en présence d’élus de St Julien, Vocance, Villevocance et Vanosc, des pompiers locaux et du chef Joubert représentant la gendarmerie.

JPEG - 249.6 ko
JPEG - 268.9 ko
JPEG - 179 ko

En l’absence de Lucien Fanget dont la sœur Marie-Louise est décédée ce même jour, c’est Alvina Fanget qui lut le message de la FNACA alors que le maire donna lecture du message de Madame la secrétaire d’Etat auprès de la ministre des armées.

Yves Boulanger rappela également que si les élus actuels ont eu la chance de ne jamais être appelés, ils mesurent tous, les immenses sacrifices des jeunes qui ont alors été mobilisés dans ce conflit. Ils mesurent l’importance de ce cessez le feu de 1962.

Il convient comme le disent les messages officiels, de rendre hommage à toutes les victimes civiles et militaires, de « Témoigner, expliquer et partager, sont un impératif afin que, des deux côtés de la Méditerranée, les jeunes générations, préparent l’avenir ensemble » de « Ne jamais oublier le sang versé et les souffrances endurées de part et d’autre avec une volonté d’apaisement et de réconciliation. »
« Puissent les liens entre l’Algérie et la France atteindre l’excellence afin de conjuguer toutes les mémoires. » et préserver ce bien précieux qu’est la Paix.

Après la minute de silence, l’ensemble de l’assistance entonna la Marseillaise avant de partager le verre de l’amitié à l’annexe municipale.

Message de Geneviève Darrieussecq Secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées Journée nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc 19 mars 2018


En cette journée nationale, la France rend un hommage solennel à toutes les victimes civiles et
militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc.
Le cessez-feu du 19 mars 1962, issu des Accords d’Evian, annonçait la fin prochaine d’une guerre
alors sans nom. Sur les deux rives de la Méditerranée, entre soulagement et blessures, il engendra
des sentiments puissants et divers. Pour tous, il y eut un avant et un après. Aux victimes d’avant le
19 mars s’ajoutèrent, les mois suivants, les milliers de drames d’une transition violente.
Aujourd’hui, dans un même hommage, la France pense à toutes les douleurs et à toutes les
souffrances, à toutes les familles déchirées et endeuillées, à celles et ceux qui ont enduré la guerre
dans leur chair et dans leur esprit.
Aujourd’hui, sans distinction, la Nation adresse sa reconnaissance et sa solidarité.
Aujourd’hui, la France honore toutes les mémoires.
Celle des soldats morts pour la France ou blessés, celle des appelés et rappelés du contingent, des
militaires de carrière, des forces de l’ordre de métropole et d’Afrique du Nord.
Celle des civils de France ou d’Algérie qui eurent à subir l’angoisse, les violences et les attentats.
Celle des Français d’Algérie pour qui cette date signifiait la fin douloureuse d’une histoire parfois
multigénérationnelle et qui durent commencer une vie nouvelle.
Celle des membres des forces supplétives, des harkis, qui avaient fait le choix de la fidélité à la
France. Les semaines qui suivirent furent celles des représailles et de l’exil dans une métropole qui,
entre incompréhension et ignorance, manqua à son devoir d’accueil.
Celle des disparus civils et militaires.
Ces années de guerre ont durablement marqué notre société. Soixante ans après 1958, nous nous
souvenons qu’elles ont eu pour conséquence la transformation durable de notre République.
Ces déchirures sont désormais une part de notre histoire nationale mais leur souvenir est encore vif
dans notre mémoire collective. Porter un regard lucide et objectif sur ces années doit permettre à la
communauté nationale de cheminer vers une mémoire apaisée.
Témoigner, expliquer et partager, sont un impératif afin que, des deux côtés de la Méditerranée, les
jeunes générations, préparent l’avenir ensemble.

MESSAGE de la FNACA 19 MARS 1962 - SOUVENONS-NOUS... Cessez-le-feu de la guerre d Algérie

,
Après 10 années d’indicibles et meurtriers combats en
Afrique du Nord ; plusieurs centaines de milliers de vic-
times civiles et militaires.
En France, toute une génération sacrifiée, la dernière géné-
ration du feu.
La plupart ont 20 ans, des lendemains pleins de pro-
messes.
Jeunesse foudroyée. Désarroi, tristesse infinie pour leurs
parents frappés par le malheur.
Délaissés, souvent incompris, voire méprisés, les survi-
vants de ces heures sombres honorent et perdurent la
mémoire de leurs frères d’armes.
Fidèles aux institutions républicaines en toutes circons-
tances, ils sont Morts pour la France.
Leur mémoire porte des valeurs.
Elle impose le respect d’une Histoire écrite avec leur sang.
Un héritage à transmettre
19 MARS 1962 - SOUVENONS-NOUS...
En France, le ministre de l’Education Nationale fait observer
une minute de silence dans toutes les écoles.
Instant de recueillement émouvant.
Premier éclairage sur une page d’Histoire devant être
appréhendée dans toute sa complexité.
Puissent les liens entre l’Algérie et la France atteindre l’ex-
cellence afin de conjuguer toutes les mémoires.
Regarder l’Histoire en toute lucidité. Ne jamais oublier le
sang versé et les souffrances endurées de part et d’autre
avec une volonté d’apaisement et de réconciliation.
Par delà la déchirure, les blessures à l’âme d’une guerre
aux feux mal éteints, nous refusons que notre passé
devienne celui de nos enfants et petits-enfants.
Toutes les guerres sont cruelles, particulièrement celles
qui cachent leur nom.
Soyons vigilants.
La flamme du Souvenir ne doit jamais s’éteindre.
Avec l’envie d’avoir envie, ajoutons de la vie aux années.
Faisons partager aux jeunes les valeurs contenues dans
la devise de la République et l’amour de la Patrie.
Vive la Paix - Vive la République - Vive la France !


faire une remarque sur le contenu de cette page

 
Haut de page | Accueil | WebmasterPlan du site | Espace privé | Informations légales | Aide | Annonay Rhône Agglo |

    

Mairie de Vanosc - Place du Souvenir - 07690 Vanosc
Tél. : 04 75 34 62 93 - Fax : 04 75 34 71 79

     RSSVanosc