logo Annonay Agglo

HOMMAGE A LA FAMILLE CORONT DU CLUZEAU

Publié le lundi 22 août 2011 par Mairie de Vanosc

UNE PAGE d’ HISTOIRE LOCALE AVEC LA FAMILLE CORONT DUCLUZEAU


Une partie des descendants
En ce 15 août, un nombreux public a répondu à l’invitation de La Vanaude pour honorer la mémoire de la famille Coront Ducluzeau.
Les descendants présents furent invités à descendre du village à l’Espace Joseph Besset dans la calèche de leur arrière grand-père Jules. Des enfants eurent aussi la chance d’être véhiculés dans une calèche de Lucien Jouve.
Au musée, bondé de monde, les pompiers du village toujours présents dans les moments importants dévoilaient la toile réalisée par Muriel Bonijoly en coopération avec Benjamin Chauvet.
Anne Coront Ducluzeau, accompagné par ses enfants Benjamin et Bénédicte, ainsi que Jean-Louis, François, Monique et Anne-Marie Lacombe avaient pris place au premier rang avec les membres du conseil municipal et le chef de corps des pompiers. Des cousins de la famille avaient également fait le déplacement.

Dans l’assistance, on pouvait noter la présence des pères G.Moulin et G.Collomb, des sœurs de la maison St Joseph, de la famille de G.pellet, ancien maire, de représentants d’associations et notamment d’Albert Fanget, Jean-Pierre Lafont et Henry Dumas anciens responsables de l’Harmonie Ste Cécile chère à la famille Coront Ducluzeau.
Naturellement, bon nombre de vanoscois étaient présents, mais aussi des habitants de Vocance, Villevocance et St Julien. Il est vrai que dans la vallée le docteur a mis beaucoup de personnes au monde et a prodigué ses soins aux quatre coins de chaque commune.

Serge Bonijoly, président de La Vanude, a remercié toutes les personnes qui ont contribué à l’organisation de cette journée et plus généralement tous les bénévoles , qui à l’instar de Rolland Maurin ou Jacky Deblonde ne ménagent ni leur temps, ni leurs efforts .
Il remercia la famille Coront-Ducluzeau pour le don des calèches, charrettes, de l’Ami 6 et de la fameuse 2 CV.

Marie-Hélène Reynaud a évoqué la mémoire de Joseph Coront Ducluzeau, un peintre vanoscois de talent qui, en 1879, entre, à l’Ecole des Beaux Arts de Lyon où les prix reçus à divers concours l’encouragent à partir pour Paris où il suit les cours de l’Ecole nationale et spéciale des Beaux Arts. Il y est vite reconnu comme un portraitiste de talent.
Au Louvre, à Versailles, au musée de Cluny, il fait des copies de maîtres qui serviront de base à plusieurs de ses œuvres, la plupart peintes dans le calme du Cluzeau.
Les critiques d’art sont élogieux ; ses œuvres sont acquises par divers musées. Il a laissé de nombreuses toiles en Ardèche, propriété de collectivités et de particuliers, mais surtout il a exécuté plusieurs peintures à l’œuf dans l’église de Vanosc qui lui valurent un article louangeur dans la très parisienne Gazette des Arts. En 1981, les Amis du Fonds Vivarois organisèrent une exposition rassemblant 78 tableaux.

Michel Faure, ami de la famille a retracé le parcours exceptionnel du Docteur Louis Coront Ducluzeau, homme aux multiples facettes qui exerça la médecine générale, toutes spécialités confondues, avec dévouement, ce qui lui valut d’être nommé chevalier de la légion d’honneur au titre de la santé publique.
Il évoqua aussi l’érudit, qui à 90 ans lisait encore Virgile dans le texte, et qui maîtrisait par ailleurs parfaitement le patois.
Il rappelait que le Docteur a été pendant 44 ans élu de Vanosc dont 18 ans comme maire et 20 ans comme premier adjoint. C’est lors de ses mandats que le village fut raccordé au réseau électrique et que fut mise en place l’adduction d’eau potable.
Très attaché à sa famille, le docteur a été un fervent pratiquant, particulièrement heureux de voir son fils André devenir prêtre en 1946.
Michel Faure qui connaissait bien l’ensemble de la famille dont François, condisciple au collège du Sacré Cœur, rendit un vibrant hommage à Régis qu’il avait également connu lors de ses études et qu’il avait retrouvé pour œuvrer avec lui au jumelage des sociétés de musique de Vanosc et de Vernosc.
Yves Boulanger, maire insista sur la nécessité de connaître et reconnaître le travail et les actions de ceux qui nous ont précédés et qui ont façonné la vie associative et municipale du village.
Lui aussi, passionné d’histoire locale, se plût à évoquer des passages de la vie vanoscoise marqués par le docteur et par Régis, qui fut très actif.
Il retraça aussi le parcours d’André qui, en 1949, après une licence de lettres enseigna au petit séminaire de St Charles, puis à Aubenas de 51 à 70 et enfin à Annonay au collège du Sacré Cœur et à l’Intercollège. Il ajouta que son travail d’historien , notes abondantes, articles dans la revue du Vivarais, dans le Réveil et dans diverses publications mériterait largement d’être rassemblé dans un ouvrage. Il invitait les responsables des carnets de La Vanaude et Benjamin Chauvet à y réfléchir, de la même façon qu’il trouverait fort intéressant de proposer une exposition des œuvres du peintre Coront Duclzeau dans son village natal.
Pour conclure, le maire rappelait le témoignage d’anciens comme Jean Gachet ou Jeanne Jurdith qui, entre autres choses, se souviennent avec émotion de la gentillesse de Marie, l’épouse du Docteur.


Benjamin Chauvet (arrière petit-fils du docteur)
Benjamin Chauvet évoqua quant à lui , Pierre-François Ducluzeau à qui l’ on doit l’implantation du premier moulinage en nord Ardèche, qui fut lui aussi maire de Vanosc et surtout membre éminent du Directoire. Il était ami avec Boissy d’Anglas.

Jean-Louis Lacombe remercia chaleureusement La Vanaude et la mairie d’avoir organisé cette cérémonie d’hommage. Il indiquait que le docteur, son grand-père avait inculqué la générosité, le respect des hommes et de la nature à sa famille.
Derrière une façade sérieuse voire sévère, le docteur aimait plaisanter et faire plaisir. Jean-Louis avouait, en guise de clin d’œil, qu’il partait souvent avec lui en voiture et que, dès que la 2CV s’éloignait du Cluzeau, son grand-père lui laissait le volant…anticipant ainsi de plus de trente ans, pour le plus grand bonheur de l’adolescent une forme de conduite accompagnée..

La diffusion surprise de la chanson du Mounitère, interprétée sur une cassette par Roger Dentressangle suscita une belle émotion. Cette chanson a, en effet été composée et écrite en patois par le Docteur.

La journée se terminait autour du verre de l’amitié, servi par les membres du conseil municipal au village où se prolongèrent les rencontres dans un climat fort convivial, égayé par un excellent concert du groupe Rock School Beginners , un groupe intergénérationnel dirigé par Hervé Gambonnet d’Ardèche Musique et Danse.

info portfolio


faire une remarque sur le contenu de cette page

 
Haut de page | Accueil | WebmasterPlan du site | Espace privé | Informations légales | Aide | Annonay Rhône Agglo |

    

Mairie de Vanosc - Place du Souvenir - 07690 Vanosc
Tél. : 04 75 34 62 93 - Fax : 04 75 34 71 79

     RSSVanosc