logo Annonay Agglo

Joseph et Jean-Claude Nicolas : le courage de dire NON…à l’action du grand-oncle Xavier Vallat.

Publié le mercredi 4 mai 2016 par Mairie

Pas facile du tout d’être les petits neveux du premier commissaire général aux affaires juives du gouvernement de Pétain.

Joseph et Jean-Claude Nicolas ont choisi clairement leur camp, contre les théories antisémites de ce grand oncle Xavier Vallat, ils ont clairement opté pour le camp de l’humanisme, du respect des Droits de l’homme…

Depuis plusieurs années, ils n’hésitent pas à témoigner, comme ce fut le cas lors du dernier vendredi de La Vanaude, devant une salle bien garnie.

JPEG - 277.2 ko
Joseph et Jean-Claude défendent les valeurs humanistes aux antipodes de celles du grand-oncle
JPEG - 270.5 ko
Le public très intéressé par le témoignage des petits-neveux

Tout jeunes, ils étaient comme beaucoup de personnes dans le nord Ardèche intimidés voire impressionnés par à la carrière de cet ancien combattant handicapé, professeur, juriste, député de l’Ardèche…

Sauf que…Comme Joseph et Jean-Claude, tout le monde sait aujourd’hui que le parcours de ce grand oncle a été profondément entaché d’un antisémitisme viscéral et fanatique qui l’a conduit à doter la France d’une législation qu’il a voulu la plus élaborée et la plus sévère d’Europe…
Vallat a pris en charge le second statut des Juifs (plus restrictif que celui d’octobre 1940) et leur recensement (2 juin 1941) ainsi que la loi du 22 juillet 1941 qui organise l’appropriation et la liquidation des biens juifs par le régime de Vichy.

Les listes résultant du recensement furent utilisées pour « traquer » les juifs avec l’issue dramatique que l’on connaît dans les camps d’extermination…

La soirée avait débuté par l’excellent film que Sylvie Cozzolino a consacré à Xavier Vallat. Documents d’époque, dont les archives familiales sauvées par Joseph, et témoignages permettent d’appréhender la complexité du personnage.
Quand une dame fait revivre la spoliation des biens de sa famille, comme si c’était hier, rappelant le sentiment d’injustice totale ressenti par son père effondré…. ou autre témoin évoquant le sentiment de trahison ressenti par ceux qui étaient devenus des « sales juifs » comment ne pas être ému et révolté…

Grands moments d’émotion quand Jean-Claude Nicolas dialogue avec un rabbin dans une synagogue à …..Vichy et lors d’une rencontre au Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation avec les familles juives qui ont raconté leur histoire dans ce même film…

A un intervenant de la soirée qui rappelait que Vallat avait pu ici ou là rendre quelques services, Joseph et Jean-Claude , dont la famille avait pourtant été aidée par le grand-oncle, répondirent qu’il faut savoir dire non à ce qu’a fait cet homme, non à la haine que Vallat vouait non seulement aux juifs, mais aussi aux protestants, aux francs-maçons et aux communistes…

Il était rappelé qu’après avoir été condamné à l’indignité nationale et emprisonné, Xavier Vallat reprendra des activités de chroniqueur et conférencier d’extrême droite… En la circonstance « Le temps n’a rien fait à l’affaire » comme aurait dit Brassens…

Paradoxe de proximité géographique, Joseph et Jean-Claude, soulignèrent le courage des sœurs du couvent St Joseph de St Félicien à quelques kilomètres de la résidence de Vallat, qui, elles, avaient osé protéger des juifs…

Dans la postface écrite dans le livre que Laurent Joly a consacré à Xavier Vallat, Jean-Claude Nicolas a écrit : « …J’ai cru, pendant longtemps,, n’être qu’un des “ petits-neveux”, victime silencieuse de la collaboration : j’ai compris aujourd’hui que ce problème était secondaire, la seule et vraie question étant de savoir si j’avais condamné un homme qui pourrait bien être, aujourd’hui, soupçonné de crime contre l’humanité… »

On connaît la réponse que les petits-neveux ont courageusement apportée à cette question….

A noter que le 20 mai prochain, La Vanaude proposera un autre vendredi exceptionnel :

« Vie Quotidienne de la Population de
Gaza, en particulier des enfants. »

Rencontre avec Abdelnasser ELSAYYED et Bassem ABOUDRAZ,
Inspecteurs de Français pour les élèves de Gaza, invités en France par le Collectif Drômois pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens.

JPEG - 212.1 ko
JPEG - 207.6 ko
Les deux frères Nicolas avec Serge Bonijoly, le président de La Vanaude

faire une remarque sur le contenu de cette page

 
Haut de page | Accueil | WebmasterPlan du site | Espace privé | Informations légales | Aide | Annonay Rhône Agglo |

    

Mairie de Vanosc - Place du Souvenir - 07690 Vanosc
Tél. : 04 75 34 62 93 - Fax : 04 75 34 71 79

     RSSVanosc