logo Annonay Agglo

Raymond AUBRAC : son nom a été donné à l’école publique de Vanosc par une délibération du 19 janvier 2008 : LES RAISONS D’UN CHOIX

La plaque ECOLE PUBLIQUE RAYMOND AUBRAC FUT DEVOILEE EN SA PRESENCE LE SAMEDI 9 FEVRIER 2008

Donner un nom à une école est loin d’être anodin. Le Conseil municipal a fait ce choix à l’unanimité dans sa séance du 19 janvier 2008.

Lors de la cérémonie du 9 février où fut dévoilée la plaque " Ecole Publique Raymond AUBRAC" les enfants évoquèrent le parcours de l’ancien Résistant et lurent le texte de NUIT ET BROUILLARD...

Dans son discours le maire indiqua à l’assistance les raisons pour lesquelles le nom de Raymond AUBRAC fut choisi. (lire ci-dessous)

JPEG - 343 ko
Vanosc le 9 février 2008
JPEG - 316.4 ko
Attentif aux plus jeunes
JPEG - 241.2 ko
R.AUBRAC ne comptait pas sontemps pour témoigner
JPEG - 79.7 ko
Lors de sa 4ème visite à Vanosc en juin 2010 pour les 30 ans de La Vanaude

......" Certains d’entre vous ont pu tout à fait légitimement se demander, s’il était bien utile d’avoir proposé au Conseil Municipal, après consultation des élèves, des parents d’élèves, d’enseignants, anciens ou actuels, de donner un nom à l’école publique.

Je réponds bien volontiers à cette interrogation.

En premier lieu, c’est une manière plutôt sympathique de fêter les 100 ans du bâtiment devant lequel nous nous trouvons.

Mais je vous rassure, il y a bien évidemment des raisons plus profondes.
En ce début de millénaire, un bon nombre d’entre nous pense qu’une place trop importante est faite à la starisation, à la peopilisation, et pourquoi ne pas le dire, au règne de l’argent …

Au pays des lumières, de Voltaire, de Hugo…nous avons aujourd’hui besoin de repères, de référents

Des repères, des référents, qui nous rappellent les valeurs essentielles…

Qui nous rappellent que la République a un socle solide, traduit dans sa devise Liberté Egalité Fraternité

Qui nous rappellent que l’homme, que la dignité humaine doivent être au cœur de nos préoccupations citoyennes…

Qui nous rappellent que la République permet de vivre ensemble, dans le respect de chacun, quelles que soient ses origines, ses choix philosophiques ou ses convictions religieuses.

Qui nous rappellent aussi que le passé doit éclairer le présent et l’avenir…

Donner un nom à une école publique n’est pas une démarche anodine…. Un nom d’école doit en effet constituer une référence aux valeurs républicaines, un nom d’école doit inviter le citoyen et particulièrement le jeune citoyen à la réflexion, à la curiosité intellectuelle ; cela doit participer à aiguiser son sens critique et pourquoi pas encourager et développer le sens de l’altruisme et de la Solidarité

Un nom d’école doit enfin être porteur d’espoir, d’optimisme pour l’avenir….
C’est bien dans une école que l’on peut parler d’avenir, les jeunes générations qui vont bâtir le monde de demain sont là… J’ajoute que nous avons parmi nous le plus jeune parlementaire de France….

Mais peut-on construire l’avenir, voire le présent sans tenir compte de notre histoire ??? Je fais indiscutablement partie de ceux qui pensent qu’ignorer le passé serait catastrophique…

Il faut absolument comme l’a écrit Raymond Aubrac sur un registre de la mairie en juin 2003 : «  Que le passé soit le garant de l’avenir… »
Est-il possible de passer à la trappe les horreurs de notre histoire, comme par exemple, les conflits liés à la Réforme, et la longue liste de massacres qui en découlèrent… Plus proche de nous, est-il possible d’oublier où nous ont conduits les idéologies fascistes… La lecture de « Nuit et brouillard » que viennent de nous faire les élèves, doit toujours nous émouvoir, nous bouleverser… Nous ne devons pas oublier à quel point l’homme peut être destructeur
A l’inverse, il faut mettre en exergue combien l’homme sait réagir face à la monstruosité… Les résistants n’ont pas supporté la négation humaine qu’était le nazisme… Ils se sont engagés au risque de leur vie pour défendre la liberté et tous les idéaux républicains. Ils ont dessiné un avenir meilleur par les travaux du Conseil National de la Résistance qui constituèrent le programme d’action du gouvernement de la libération. Nous leur devons de très importants acquis sociaux et en tout premier lieu la Sécurité Sociale.
Pour reprendre une expression chère à Malraux , on peut dire que les résistants étaient « le visage de la France ».

Donner le nom de l’un d’entre eux à notre école publique est naturellement une manière de dire notre attachement indéfectible et reconnaissant à la République.

Nous avons eu la chance d’accueillir déjà à 2 reprises Raymond Aubrac à Annonay et à Vanosc en mars 1999 et en juin 2003. Nous avions bien sûr un préjugé extrêmement favorable par ce que nous avions lu –entre autre Là où la mémoire s’attarde - ou entendu .
Ces diverses rencontres avec des publics très différents, nous ont permis d’apprécier la densité et la richesse humaine de notre invité.

Les élèves ont résumé votre extraordinaire parcours, Résistance dès 1940, commissaire de la République, implication dans la Reconstruction, dans l’ONU, participation à des négociations secrètes lors de la guerre du Vietnam, fervents défenseur d’un rééquilibrage des rapports nord / sud…

Comment ne pas penser à vous pour le nom de cette école…

Quand je vous l’ai proposé votre première réaction fut de me répondre de choisir plutôt le nom de Lucie Aubrac… Malgré le profond respect pour tout ce qu’a fait et tout ce que représente votre épouse, nous avons insisté pour que ce soit votre nom qui fut donné et nous vous remercions bien sincèrement d’avoir finalement accepté.

Votre engagement pour la défense de la Liberté, vos idéaux de justice et de fraternité, votre lutte incessante contre les idées de haine, d’intolérance et de racisme, font que votre nom correspond parfaitement aux valeurs républicaines que nous souhaitons transmettre aux jeunes générations.
Cher Raymond, avec votre épouse vous avez déployé une énergie considérable dans la transmission de la mémoire.
Votre épouse est décédée en 2007. Les plus hautes autorités de l’Etat et l’ensemble du monde politique et associatif lui ont rendu un hommage amplement justifié. A ce jour le nom de Lucie AUBRAC a été donné plus de cent fois à des écoles, collèges ou rues.
Il y a quelques mois encore, à l’université Lyon 2, vous avez inauguré l’amphi Lucie Aubrac.
Ce fut du reste pour vous l’occasion d’exhorter les jeunes à être OPTIMISTES, à relever les points positifs de notre société et à les amplifier…

Pour conclure, je voudrais vous rappeler qu’à l’issue d’une passionnante conférence donnée en 2003 au CHRD à Lyon, conférence à laquelle vous assistiez cher monsieur AUBRAC, Daniel Cordier fut interpellé sur l’homme qu’était Jean MOULIN… Sans hésitation aucune et avec une émotion certaine, il répondit : C’était quelqu’un de gentil… »
Finalement, un mot simple peut parfaitement définir quelqu’un…

A notre tour nous vous remercions pour votre gentillesse qui est somme toute l’une des plus belles qualités humaines et nous sommes heureux et fiers que la première école publique Raymond Aubrac soit celle de Vanosc, à côté de la Place des Droits de l’Homme…

Et vous jeunes gens, adultes de demain, veillez toujours à ce que le passé soit le garant de l’avenir…. ".....


faire une remarque sur le contenu de cette page

 
Haut de page | Accueil | WebmasterPlan du site | Espace privé | Informations légales | Aide | Annonay Rhône Agglo |

    

Mairie de Vanosc - Place du Souvenir - 07690 Vanosc
Tél. : 04 75 34 62 93 - Fax : 04 75 34 71 79

     RSSVanosc