logo Annonay Agglo

René Guy CADOU, un poète à re-découvrir ABSOLUMENT. « PUISQUE TOUTE LIBERTE SE SURVIT »

GRAND MERCI AU GROUPE « PLEIN TEMPS DES POETES d’ANNONAY »
Publié le dimanche 27 mars 2016 par Mairie

Il est des soirées où l’on ne se rend sans doute pas par hasard, mais par amitié certainement, par petite curiosité intellectuelle assurément…. Il est des soirées à l’issue desquelles on se dit qu’il eut été plus que regrettable de ne pas y assister…

René Guy Cadou, on connaît un chouia voire pas du tout… Peut-être a-t- on appris « Automne », avec les odeurs, les senteurs du

« …. temps charmant des brumes douces,

Des gibiers, des longs vols d’oiseaux »

Souvenez-vous :

« Le vent souffle sous le préau,

Mais je tiens entre paume et pouce

Une rouge pomme à couteau »

Poème agréable à tonalité bucolique, mais René Guy Cadou est l’auteur d’une œuvre complète, de première importance…d’une grande richesse…

La démonstration en fut magistralement faite lors du vendredi de La Vanaude de ce 25 mars 2016, par le groupe « Plein Temps des Poètes d’Annonay… Une grande soirée, en somme.

JPEG - 198.5 ko
Le plein temps des Poètes : excellentissime
JPEG - 184.1 ko
JPEG - 211.7 ko
JPEG - 302 ko
JPEG - 182 ko
JPEG - 152.6 ko

La qualité de ce spectacle, il faut en effet parler de spectacle, est indéniable. Cette qualité est sous-tendue par un énorme travail de préparation. Choix des textes, articulation, synchronisation, théâtralisation, étayage musical… On imagine…

Le rendu est impeccable et fort agréable… on écoute, on s’imprègne, les notes de guitare ou d’accordéon soutiennent à merveille… L’univers du poète est là… La musique des vers, la magie des mots, pour dire des choses parfois simples mais tellement belles et souvent des choses profondes traduisant les grandes valeurs humanistes de celui qui les a écrites… sans oublier son vrai sens de l’amour, mais aussi de l’humour….

Son épouse Hélène avait écrit : " …il écrit comme on laboure et peu lui importe que le sillon fasse une courbe si celle-ci prolonge le rêve intérieur des semences."

Le mieux n’est-il pas de lui céder la parole.

Extraits :

« La poésie est naissance et non pas connaissance. Il ne s’agit donc pas ici d’un esprit de recherche, mais sans équivoque d’un esprit de création, d’auto-création. »

*****

« L’art est né d’un sentiment de révolte, la poésie d’un sentiment d’amour. »
******

« La poésie n’est rien que ce grand élan qui nous transporte vers les choses usuelles- usuelles comme le ciel qui nous déborde »
*****

« Parmi toutes mes roses

La plus rouge sera pour le mendiant

Qui boite plus bas que la route

La jaune sera pour le jockey

C’est la couleur des champs de courses

J’en donnerai une aussi à Marie

Qui pleure en cachette le dimanche

Mais la plus belle oh ! la plus belle

Je la réserve pour ma mère

Ma mère aimait tant les roses »

*******

« Ainsi la part est faite

Je te laisse les hommes

Des visages défaits

Aux croisés de l’amour

Moi je garde la mer

Et mes châteaux de sable

Et mes larmes du premier jour »

*******

« La vieille classe de mon père,

Pleine de guêpes écrasées,

Sentait l’encre, le bois, la craie

Et ces merveilleuses poussières

Amassées par tout un été »

*******************************
Dans le contexte actuel, comment ne pas être tout particulièrement sensible au poème « Ravensbruck », comme à cet autre « Les fusillés de Chateaubriand"

*******************************

« Ravensbruk »

A Ravensbruck en Allemagne

On torture on brûle les femmes

On leur a coupé les cheveux

Qui donnaient la lumière au monde

On les a couvertes de honte

Mais leur amour vaut ce qu’il veut

La nuit le gel tombe sur elles

La main qui porte son couteau

Elles voient des amis fidèles

Cachés dans les plis du drapeau

Elles voient Le bourreau qui veille

A peur soudain de ces regards

Elles sont loin dans le soleil

Et ont espoir en notre espoir

****************************

Le 20 octobre 1941, trois camions bâchés roulent vers la Sablière de Châteaubriant, transportant les 27 otages qui seront fusillés quelques instants plus tard : l’instituteur Cadou rejoint alors à vélo l’école du village où il enseigne et croise le chemin des otages. Les poèmes de « Pleine Poitrine »(où l’on retrouve un de ses poèmes célèbre : " Les fusillés de Chateaubriant ") s’ancreront sur cet épisode terrible de la barbarie nazie, pour revendiquer dans ce ton si personnel de la poésie de Cadou, la liberté, l’amour, la fraternité des hommes… (Wikipédia)

**********************************

« Les fusillés de Châteaubriand »

Ils sont appuyés contre le ciel

Ils sont une trentaine appuyés contre le ciel,

Avec toute la vie derrière eux

Ils sont pleins d’étonnement pour leur épaule

Qui est un monument d’amour

Ils n’ont pas de recommandation à se faire

Parce qu’ils ne se quitteront jamais plus

L’un d’eux pense à un petit village

Où il allait à l’école

Un autre est assis à sa table

Et ses amis tiennent ses mains

Ils ne sont déjà plus du pays dont ils rêvent

Ils sont bien au dessus de ces hommes

Qui les regardent mourir

Il y a entre eux la différence du martyre

Parce que le vent est passé là où ils chantent

Et leur seul regret est que ceux

Qui vont les tuer n’entendent pas

Le bruit énorme des paroles

Ils sont exacts au rendez-vous

Ils sont même en avance sur les autres

Pourtant ils disent qu’ils ne sont plus des apôtres

Et que tout est simple

Et que la mort surtout est une chose simple

Puisque toute liberté se survit.

*******

"Puisque toute liberté se survit" à méditer aujourd’hui encore dans notre bas monde.

******

Rappelons pour conclure que René Guy Cadou était né en 1920 et qu’il est mort jeune, à l’âge de 31 ans... ....

******

Le groupe PLEIN TEMPS DES POETES :

Les lecteurs : Arlette Bernon, Ghislaine Boyet, Michèle Mandeau, Marijo Penel,
Nicole Poinas, Agnès Trombert, David Beysséat, Daniel Herold, Daniel Rivet et Jean-Louis Vey.

Les musiciens : Enrique Ferrer, Daniel Herold, Patrick Notin et Joël Vivat

Chant : Didier Ottin

Régie technique : Samuel Pelloux

JPEG - 234.1 ko
JPEG - 188.3 ko
JPEG - 1.1 Mo
Daniel,
JPEG - 158.5 ko
Ghislaine et...
JPEG - 283.5 ko
..Enrique, les vanoscois du "Plein temps des poètes"
JPEG - 188.3 ko
JPEG - 185.5 ko
JPEG - 331.6 ko
Les fusillés de Châteaubriand : Les brabares voulaient les tuer....ILS LES ONT RENDUS IMMORTELS"
JPEG - 176.5 ko
JPEG - 157.6 ko
JPEG - 150 ko
JPEG - 825 ko
JPEG - 560.2 ko
JPEG - 628.1 ko
JPEG - 235.4 ko
JPEG - 328.9 ko
La régie a bien mis en valeur les lecteurs et les musiciens

faire une remarque sur le contenu de cette page

 
Haut de page | Accueil | WebmasterPlan du site | Espace privé | Informations légales | Aide | Annonay Rhône Agglo |

    

Mairie de Vanosc - Place du Souvenir - 07690 Vanosc
Tél. : 04 75 34 62 93 - Fax : 04 75 34 71 79

     RSSVanosc