logo Annonay Agglo

WEEK-END ARGENTIN : ALICE, CECILE, CARLOS, GIAMBAS…DE l’INFORMATIF… AU FESTIF…

Muchas gracias, à tous les intervenants à un titre ou à un autre…Et vive les Peñas...
Publié le lundi 1er juin 2015 par Mairie

Malgré l’heure inhabituelle pour un film suivi d’un débat, ce dimanche en fin de matinée, la salle était bien remplie.
Le film Victor de Cécile et Alice Verstraeten , intelligemment construit, interpela une fois encore le public.
Carlos Berstein et Giamba clôturèrent le week-end sur un ton de bonne humeur, et comme ils se doit dans les Peñas, chères à nos amis argentins, en chansons et en danses.

JPEG - 69.4 ko
Un film bouleversant de Cécile et Alice Verstraeten
JPEG - 183.8 ko
Cécile et Alice, un travail impressionnant et toujours utile
JPEG - 252.6 ko
Dégustation de locros, découverte pour les uns....
JPEG - 347.2 ko
...une "coutume" pour Ruth, Alberto, Yael et Ariela
JPEG - 188.7 ko
Fédérico, argentin vanoscois en compagnie d’Egardo et Estela

Cécile et Alice Verstraenten : mémoire et justice

Rappelons que Victor Basterra est l’un des rares survivants du plus grand camp clandestin de détention du régime : l’ESMA. Après six mois de torture, il a accepté de faire de faux documents pour ses tortionnaires. Il a du prendre des photos d’identité. Pendant les trois années qu’a duré sa détention, il est parvenu à cacher un grand nombre de photos. Depuis le retour de la démocratie, celles-ci constituent des preuves majeures contre les militaires et leurs complices. Victor est devenu un témoin clé.

Lors du débat, les deux sœurs expliquèrent pourquoi elles s’étaient intéressées à cette douloureuse question des droits de l’homme si lourdement bafoués sous la dictature civico-militaire.
« Les témoignages, déclinés autour de ceux des « Mères de la Place de Mai », ont permis une résistance par les mots, par les corps et par les images à l’indicible, l’invisible et l’irreprésentable. »

Pour elles, la lutte contre l’effacement des traces et des preuves de la disparition, avec en ligne de mire les objectifs de « mémoire, vérité et justice », est essentielle.
Il s’agit en recréant du lien social à travers des petits liens de sens, en partageant les émotions de récit, de renverser point par point les intentions de déshumanisation…

Elles évoquèrent leurs choix, les conditions de tournage, le lien de confiance qu’il a été nécessaire de tisser avec Victor et sa famille…

Leur expertise, leur capacité à faire partager leurs connaissances et leurs sentiments a parfaitement complété l’information sur la problématique des droits de l’Homme et notamment lors de la soirée consacrée aux 500 bébés volés de la dictature.

Venait ensuite l’heure du repas, argentin, comme il se devait. Pour beaucoup ce fut l’occasion de découvrir le « locros » un plat typique succulent. Fernando, de Lyon, fut bien entendu félicité pour ses talents de cordon bleu…

Carlos Berstein : L’influence française

Carlos avait en charge de reprendre les interventions… Avec malice, il utilisa l’humour, pour selon lui tenir son public réveillé….Mission réussie à 100% personne n’a somnolé, bien au contraire.
Cette promenade sur les chemins de l’influence de la culture française en Argentine était dense, bien documentée…et fort agréable.
Reste posée, la question de la prégnance anglophone, comme dans de nombreux autres pays...

La Peña vanoscsoise

Il revenait à Giamba de clôturer ce week-end par des chansons du répertoire traditionnel, là aussi, la mission fut bien assumée.
En fin d’après-midi, Uri et Daniel, les musiciens d’Acordate Tango, se joignirent à Giamba, ainsi que l’ensemble des argentins, dont le vanoscois Fédérico, pour interpréter d’autres morceaux….Un grand moment de joie qui restera gravé dans la mémoire de tous les participants…

Muchas gracias, à tous les intervenants à un titre ou à un autre…
Encore Merci à Madame l’Ambassdeur qui a présidé ce week-end chaleureux...
Hasta luego…

JPEG - 305.5 ko
Fernando, le cordon bleu...
JPEG - 306.1 ko
Jean Pierre, un argentin qui connaît bien Vanosc et son épouse chrsitine.
JPEG - 353.9 ko
Carlos qui manie parfaitement l’humour pour transmettre des savoirs sérieux
JPEG - 147.5 ko
Même si c’est sous forme de promenade légère...mais ô combien pédagogique
JPEG - 206.6 ko
Giamba à la voix chaude et puissante.
JPEG - 197.5 ko
Le public finira en chansons et danses à l’extérieur... Une Peña vous dis-je ...Comme là-bas.

faire une remarque sur le contenu de cette page

 
Haut de page | Accueil | WebmasterPlan du site | Espace privé | Informations légales | Aide | Annonay Rhône Agglo |

    

Mairie de Vanosc - Place du Souvenir - 07690 Vanosc
Tél. : 04 75 34 62 93 - Fax : 04 75 34 71 79

     RSSVanosc