logo Annonay Agglo

Mémona HINTERMANN AFFEJEE, Lutz KRUSCHE et Miguel Angel ESTRELLA réunis à VANOSC le jeudi 14 NOVEMBRE à 20h

Rencontre de La Vanaude exceptionnelle à ne pas manquer

Il y a 34 ans quand le pianiste de renommée internationale, Angel Miguel ESTRELLA avait été libéré des geôles de la dictature d’Uruguay, une journaliste de FR3 se souvient très bien de l’avoir interviewé. Cette journaliste, c’était Mémona Hintermann.
Depuis, ils ne se sont plus croisés. Miguel a repris sa belle carrière musicale et en reconnaissance à la musique qui lui a sauvé la vie, il a fondé Musique Espérance et l’Orchestre pour la Paix. Il est devenu ambassadeur d’Argentine auprès de l’UNESCO
Mémona est devenue membre du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel, une reconnaissance méritée pour une professionnelle compétente, honnête et sympathique.
Entre temps elle a épousé Lutz KRUSCHE un journaliste dont le talent l’a conduit au Der Spiegel, l’hebdomadaire de référence non seulement en Allemagne, mais aussi en Europe.
Pour Miguel et Mémona il s’agira de retrouvailles.
Les 3 invités évoqueront leurs parcours respectifs très dense et très riche au plan humain.
Ils évoqueront également leur vision du monde, le dépassement nécessaire de la haine pour tendre vers la PAIX.

JPEG - 390.5 ko
Mémona et Lutz avec les enfants de Vanosc
JPEG - 206.6 ko
Mémona dévoile la plaque de la rue Mémona HINTERMANN AFFEJEE
JPEG - 118.3 ko
A gauche, Lutz est ravi
JPEG - 887.8 ko
Miguel en concert à la salle Jean Moulin en 2010
JPEG - 49.1 ko
Rencontre à la mairie avec des enfants. A doite J.PAPPINI de Musique Espérance
JPEG - 273.7 ko
Miguel avec entourés d’élus vanoscois
JPEG - 194.2 ko
Miguel dans la cantine qui porte son nom

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre d’une colloque sur la Paix organisé par Musique Espérance dont deux dirigeants résident à Champagne.
Du reste Miguel donnera un concert en l’église de Champagne le vendredi 15 à 20h30.
Le samedi 16 sera organisé à Vanosc, par la mairie , à 11h, un verre de l’amitié et de la Paix en présence de musiciens israélien et palestinien membre du quatuor pour la Paix qui sera en concert le soir même à Champagne.
Dans l’après-midi une table ronde avec des associations humanitaires se déroulera à la salle des fêtes de Champagne.
Pour revenir à la soiré de La Vanaude du 14 novembre nous vous proposons une série de"papiers" sur Lutz et Miguel... dans la rubrique actualité vous trouverez de nombreuses infos sur le magnifique parcours de Mémona dont une rue porte le nom depuis le 28 septembre 2013...

1) Lutz : un enfant balayé par la guerre

Depuis plusieurs générations la famille KRUSCHE vivait en Silésie, à l’est de l’Allemagne. Le logement des parents de Lutz est confortable, spacieux équipé du téléphone et même d’un piano. Günter, le papa, instituteur, a refusé d’adhérer au parti nazi, ce qui lui vaudra d’être envoyé sur les fronts les plus dangereux, malgré de graves blessures.

Il détestait les nazis, qu’il trouvait brutaux, bêtes et vulgaires. Plus tard il confiera à Lutz « Nous n’étions pas des résistants, parce que nous avions pris les nazis pour des guignols, qui un jour allaient disparaître, comme ils avaient surgi. Quelle erreur ! Un jour ce fut trop tard. Nous aurions dû faire attention. »

En 1945, alors que Günter est à la guerre, Elsbeth, la maman comprend qu’il lui faut quitter sa maison avec ses trois jeunes enfants. Les russes puis les polonais massacrent la population civile allemande.
Lutz a alors 6 ans. Avec la grand-mère, Elsbeth et ses enfants quittent définitivement la Silésie tant aimée.
« Ainsi, une bonne famille encore impeccablement habillée, manteaux et anoraks cachés sous la tenue du dimanche, va tomber, s’effondrer au niveau des clochards d’abord et plus bas encore au fil des semaines et des mois. Ce jour-là, nous entamons, une marche après l’autre, la descente inexorable vers le sous-sol de l’humanité : la faim, la pauvreté totale, la peur, le campement sans-abris nous attendent, la misère avec ses bras osseux largement ouverts ».
Réfugiés, en Bavière, au sud de l’Allemagne, ils ne sont pas les bienvenus, parce qu’on ne les connaît pas, ils sont pauvres et sont protestants, alors que les gens chez qui ils logent sont catholiques. Lutz et sa famille sont malheureux, ils se sentent méprisés.

Fin mars 1945 ; les américains arrivent, pour les enfants « finie la peur froide des russes, plus de bombes, plus de guerre… »

En 1946, après trois ans de séparation, la famille rejoint le papa dans le nord du pays.
Quatre ans plus tard la famille s’installe à Triberg dans la Forêt noire, région à laquelle Lutz est encore très attaché.

Texte écrit à partir du livre de Mémona HINTERMANN et Lutz KRUSCHE Quand nous étions innocents, un amour franco allemand (éditions JC Lattès 2011)

Demain : 2) Lutz : Du journalisme local à la politique internationale

JPEG - 14.2 ko
Ouvrage disponible à la bibliothèque municipale "l’élan"

faire une remarque sur le contenu de cette page

 
Haut de page | Accueil | WebmasterPlan du site | Espace privé | Informations légales | Aide | Annonay Rhône Agglo |

    

Mairie de Vanosc - Place du Souvenir - 07690 Vanosc
Tél. : 04 75 34 62 93 - Fax : 04 75 34 71 79

     RSSVanosc